Le destin d'une Rayne

par Annette Bruck

 

Le 10 mai 2012, mon amie Marina Eggermont, correspondante Wild Focus pour la partie néerlandophone du pays, nous a avertis qu'un hybride de loup à haute contenance était hébergé depuis peu chez une de ses connaissances aux Pays Bas. Compte tenu de la nature particulière de l'animal, celui-ci devait être pris en charge très rapidement par des personnes compétentes. Nous avons donc contacté cette dame sans attendre afin d'en savoir plus. Ainsi, nous avons appris qu'il s'agissait d'une femelle américaine née en Allemagne, âgée d'un an, qui avait été adoptée par une famille hollandaise puis vendue à des personnes qui possédaient déjà des hybrides, avant d'être cédée à un négociant d'animaux exotiques qui, lui-même, l'avait confiée à ce foyer d'accueil.

 

rayne3.jpg

 

Nous avons décidé de nous rendre en Hollande rapidement mais, entre temps, l'éleveur allemand avait été mis au courant de la situation et avait décidé de venir la reprendre et de la ramener chez lui. Malheureusement, durant ce voyage, la jeune hybride a échappé à la vigilance de son convoyeur et s’est enfuie. Les forces de police ont été alertées et ont envoyé sur place trois fourgons ainsi qu'une trentaine d'hommes pour capturer la fugitive. Effrayée par le vacarme et tout ce monde qui la traquait, celle-ci a traversé une route et a été renversée par une voiture. Par chance, elle n’a pas été blessée mais cet épisode dramatique est encore venu accroître un traumatisme psychologique déjà très présent en raison des abandons successifs qu’elle avait subis.

 

sam-2237-1.jpg

 

Au terme d'un long échange de courriels avec l’éleveur qui l'avait récupérée, le dimanche 27 mai, mon amie Carine Brunelli et moi-même nous sommes rendues à Buchholz, dans le Nord de l’Allemagne, afin d'y observer la jeune femelle. Ce que nous avons alors découvert était un animal farouche, quasi sauvage, qui cherchait à se dérober à la vue des humains et qui ne se laissait pas approcher.

 

 

Quelques heures de négociations avec notre hôte ont été suffisantes pour fixer les modalités de transfert. Ensuite, en collobaration avec nos vétérinaires respectifs, nous avons convenu du moyen le plus approprié ainsi que des produits qui seraient utilisés pour sa sédation lors du voyage. Compte tenu de l'état de stress intense dans lequel se trouvait l'animal, une anesthésie à distance s'imposait.

Le 13 juin, Rayne est arrivée au siège de l'asbl Wild Focus sous perfusion. Encore un peu étourdie mais pressée de sortir de la cage de transport, elle a directement rejoint notre brave Falowt, son nouveau compagnon de vie.

 

 

Aujourd'hui, Rayne a bien récupéré. Elle a repris du poids et son état psychologique s'est sensiblement amélioré. Peu à peu, nous arrivons à établir le contact avec elle et son comportement vis à vis des humains s'affranchit progressivement. A pas de loup, la confiance se réinstalle.

 

 Rayne 2

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×