Les loups de Bilstain

 

 

 
 
 
 
Après notre visite-déprime au parc animalier de La Reid en ce 25 juillet 2011, nous nous sommes retrouvées devant les grilles du sanctuaire pour loups sur les hauteurs de Verviers. Ignorant que notre visite nécessitait un rendez-vous, nous avons sollicité l'hospitalité des propriétaires des lieux et c'est avec une grande amabilité que Peter Lennertz et son épouse ont accepté de nous recevoir.
 
Ici, il ne s'agit pas d'un endroit destiné au public mais d'un refuge qui recueille des loups abandonnés et/ou maltraités, saisis chez des particuliers ou en provenance de parcs et de zoos.
 
Après nous avoir invités à visiter une mini expo sur le canidé sauvage, le couple nous a emmenés à la rencontre de leurs protégés.
Nous avons ainsi pu faire la connaisance de Mosi, la louve blanche rejetée par ses congénères, des 4 autres loups arctiques Inga, Motoki, Waya et Chaïm, et des 5 louveteaux européens de l'année dernière (4 femelles et 1 mâle).
.
 
 
 
 

 

En revanche, nous n'avons pas pu voir leur parents, Rhodes et Angelina, ni Makouya, la soeur de Mosi, ni le loup américain dont ils nous ont parlé.

Les loups que nous avons pu observer paraissent tous en bonne santé physique et psychique. Leur espace de détention est suffisant, même s'il ne répond pas exactement aux dimensions prescrites par la règlementation en vigueur (1200m² pour 3 loups + 200m² par loup supplémentaire).
 
Les louvards ont apparemment reçu une forte imprégnation humaine et la complicité avec leurs maîtres est évidente. Ils répondent à leur nom respectifs et manifestent du contentement à la vue de Mr et Mme Lennertz.
.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
.
Ces derniers vivent dans une habitation située en contrebas des enclos et disposent d'une vue d'ensemble sur les loups qu'ils hébergent.
 
Les animaux reçoivent quotidiennement de la viande fraîche (volaille, boeuf, agneau) ainsi que des fruits et légumes, et sont suivis par un vétérinaire, le Docteur Audenaerde de Lapscheure.
 
Un dispensaire à proximité des enclos est en construction. Il permettra d'y soigner les éventuelles blessures et d'y prodiguer les soins d'urgence.
 
Des tombes ont été érrigées en mémoire des loups disparus.
.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
.
En résumé, notre inspection s'avère positive, bien que nous n'ayons pas pu observer la totalité des 14 loups.
 
Une seconde visite plus complète reste à envisager.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site